Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

(AMNISTIE OU GRÂCE) Karim ne perd rien, il gagne tout...

Posté par: Souleymane Thiam| Dimanche 19 juin, 2016 12:06  | Consulté 25376 fois  |  2 Réactions  |   

En prison depuis trois ans pour enrichissement illicite, suite à la traque des biens mal acquis, Karim Wade est sur le point d'être élargi. Le président Macky Sall en a fait l'annonce. Seulement pour les partisans du fils Wade, la forme importe beaucoup. Une amnistie trouve plus grâce à leurs yeux qu'une...grâce. Afin que leur leader puisse continuer sa carrière politique sans entrave. Ce que peut ne pas faciliter une grâce. C'est comme si l'euphorie des imminentes retrouvailles les enivre au point de ne pas réaliser qu'à tous les coups, leur mentor gagne. Il a simplement la faveur du vent. Dans l’immédiat et probablement même le futur.

La première victoire de Wade fils est d'ailleurs d’avoir prouvé, à son monde et à ses détracteurs, qu'il pouvait endurer l'épreuve de la détention. De Tout Puissant Ministre du Ciel et de la Terre, il s'est retrouvé, à la chute de son père, en cage à Reubess. La chute a autant vertigineuse que son stoïcisme remarquable. Parce qu'il est dans des conditions de détention dignes d’un hôtel, tout sauf pénibles, pourra-t-on toujours dire.

Autre gain, il y a l'extraordinaire tassement dans les montants estimés de son entreprise de détournement. De 3000 milliards Cfa évoqué au départ, on s'est retrouvé à parler...d’une centaine. Confortant ainsi les thèses de « cabale » ou du « règlement de comptes », entre autres, défendues par nombre de ses partisans depuis toujours. Quoique, l'affaire des Panama Papers ait pu révéler des choses le concernant, à cause de l'implication de son ami Mamadou Pouye.

Aujourd'hui, autant sa libération dépend des prérogatives constitutionnelles du président de la République, autant le droit lui en donne la possibilité. Étant donné qu'il a purgé la moitié de sa peine. Qu'il formule une lettre de grâce ou pas, le chef de l'État peut l’élargir, selon des spécialistes du droit.

Pour les partisans de Karim cependant, la préoccupation est l’avenir. Le plus immédiat notamment, sa candidature à la prochaine présidentielle. Une grâce lui barrerait la route vers ce rendez-vous pour lequel, faut-il le rappeler, le Pds a fini de l'investir. Ne pas prendre part à ce scrutin ne peut point être un péril pour un Karim qui en 2019, date prévu du vote, aura juste 51 ans. Autant dire tout son avenir politique devant lui...

Sans compter que d'ici là, les Sénégalais seront nombreux à oublier les faits à lui reprochés. De même, il peut être amnistié par un autre pouvoir ou, pourquoi pas, celui qui l'a condamné, lorsque le rapprochement Apr-Pds aura atteint un niveau permettant de taire beaucoup de rancœurs, si ce ne sont simplement pas toutes. Si les meurtriers de Me Babacar Seye, le Vice-président du Conseil Constitutionnel assassiné en 1993, ont pu bénéficier d'une amnistie, rien ne pourrait vraiment trop surprendre à ce sujet.

Last but ont least, même en différant le face-à-face et/ou la revanche à prendre sur Macky, Karim pourrait la jouer par procuration en soutenant un de ses adversaires. Même tacitement. Un autre scénario pourrait pour Karim et le Pds être, de plus côtoyer Macky pour davantage le nuire et l’amener à la perte. A la façon d'un ver dans un fruit. Comme on a pu le subodorer avec Wade et certains anciens socialistes venus le rejoindre. On n'oublie pas que sa libération va valoir à Macky Sall bien des réprimandes de la part des Sénégalais.

En tous les cas, les lendemains de la libération de Karim ne peuvent nullement être périlleux, politiquement du moins. Il lui faudra cependant savoir bien comprendre la direction du vent.

 L'auteur  Souleymane Thiam
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (2)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Vv En Juin, 2016 (02:17 AM) 0 FansN°:1
Mon cher vous êtes un adultes et certainement vos parets et enfants vous lisent.Dites donc la vérité.Karim wade n'a jamais été cité dans les panama papers.Ceux que vous traitez d'assassins de Maitre seye ont été blachis par la justice.
Votre texte nous renseigne sur vos penchants politiques mais il est bien de dire la vérité surtout en ce mois beni de ramadan.salam
Diaspora  En Juillet, 2016 (22:14 PM) 0 FansN°:2
Nous se sommes des Sado-Maso! Karim a des relations qui peuvent faire du Senegal la Suisse de l'Afrique de l'ouest! Blla bla bla et nous ...le peuple ....nous devons nous mettre à table commme les "autres" ..n'est ce pas eux qui ont la "bourse" du beau temp CFA .. Moi aussi je veux manger chez Moi c'est mon or, mon gaz mon petrole mon poisson, ..ma vie! Pourquoi chercher ailleurs ce que j'ai déja chez moi?

Ajouter un commentaire

 
 
Souleymane Thiam
Blog crée le 07/12/2011 Visité 647414 fois 118 Articles 4419 Commentaires 19 Abonnés

Posts recents
(SOCIÉTÉ) Avec le plastique, ça ne...riz pas
(FOOTBALL) Il faut sauver le patriote El Hadj Diouf
(POLITIQUE, SOCIETE) Y En A Marre a secoué le cocotier
(RÉSEAUX SOCIAUX) Au rendez-vous des Door Kat
(POLITQUE) Macky : 5 ans après, le maître-mot est désillusion
Commentaires recents
Les plus populaires
(AVEC BERCY) Waly Seck a pris des chemins qui vont le perdre
(LUTTE) Pluie de combats…Risque d’inondation de « mauvais argent » ?
(2e DEFAITE DE YEKINI, FIN DE CARRIERE…) On peut commencer à dire, « il a été un grand champion »...
(AMNISTIE OU GRÂCE) Karim ne perd rien, il gagne tout...
(SOCIAL) « Bonnes » même à tuer, nos sœurs dans le Golfe