Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

(BARBARIE, VIOLENCES, PEUR) Je « Nous » accuse !

Posté par: Souleymane Thiam| Dimanche 06 novembre, 2016 23:11  | Consulté 6249 fois  |  1 Réactions  |   

Le registre des faits divers sénégalais a été fortement alimenté ces derniers jours. Entre le meurtre du taximan à Yoff, de deux autres jeunes à Cambérène et Thiaroye respectivement, de manière fort banale il faut le souligner, on trouve de quoi ajouter à la peur de beaucoup de Sénégalais. Et rendre plus prégnantes les interrogations sur les origines de ce qu'on a fini de qualifier de « développement de la violence dans la société sénégalaise ».

La question pend sur bien des lèvres. Comment en est-on arrivé là ? Des sociologues, psychologues, entre autres spécialistes, ont émis des avis sur la question. Il est aussi fort à parier que certains parmi eux doivent être déjà en train de plancher de façon scientifique sur la thématique.

Préoccupante il faut en convenir. Surtout à la lumière des actes regrettables de ces jours-ci. Jusqu’à récemment, on était prompt à accuser des comportements supposés amenés par des « étrangers qui vivent parmi nous », comme les appelait l’ancien président Abdou Diouf. Aujourd’hui, on pointe du doigt le développement des média, la télévision et Internet, pour considérer cette violence comme un de leurs effets pervers.

Reconnaissons quand même que certains actes de notre quotidien sont à convoquer comme responsables, ou à tout le moins les germes de ces actes regrettables.

Ces ignominies survenues à des endroits différents ont des liens. Deux principalement : un échange de propos aigre-doux et une indifférence de l'assistance. Ce second aspect peut aussi s'appeler « manque de solidarité », lequel s'agrandit inexorablement au Sénégal.

Et, c'est là le véritable problème. Pour peu que quelqu'un eût intervenu, un de ces drames aurait pu être évité. Le constat est qu'au Sénégal, on ne sait si c'est à cause des soucis socio-économiques, chacun développe une sorte de bulle pour s'y enfermer. Pour se protéger d'une peur que l'on croit ou voit partout.

Chacun vit pour soit. La communauté et la solidarité, un de ses reflets fondamentaux, en pâtissent. Pendant ce temps, les malfaiteurs se retrouvent comme "encouragés" par la quasi certitude d'une indifférence totale et la très faible probabilité d'une victime en mesure de se défendre seule.

Autant dire qu'éviter le summum de la violence passe forcément par un retour ou redynamisation, c'est selon, de la solidarité. Agir ensemble, vaincre ensemble ! Pour ne pas périr ensemble…

 L'auteur  Souleymane Thiam
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Mame Diarra  En Novembre, 2016 (23:17 PM) 0 FansN°:1
Quand le Sénégal retrouvait son indépendance je prenais pour la 1ière fois le chemin de l’école de la République. J’ai vu De gaulle débarquer en Afrique. J’ai vu du sable partout dans belle ville natale, Dakar. J’ai vu des manguiers le long de mon école primaire, J’ai connu des bornes fontaine au coin des rues de Dakar, J’ai vécu une enfance modeste mais paisible et heureuse. Et on était heureux. On parlait le sourire aux lèvres. Il n’avait pas autant qu’aujourd’hui mais on partageait. Il y’avait une belle générosité au milieu de peu!

Aujourd’hui Dakar ma ville natale s’est agrandie, les bâtiments poussent partout comme des champignons. Ils tutoient les sommets, paradoxalement le niveau de vie a augmenté et les gens sont plus pauvres et malheureux. Il y’a de quoi s’interroger ? Tout le monde râle, se plaint. Nous nous plantons tous. Le paraitre supplante l’être. On n’est pas capable de payer ses frais médicaux, mais nos iPad sont de dernier cri!
Mes enfants ne mangent pas à leur faim mais je prends 2 ou 3 épouses!

La crise elle est mondiale. Les pays et sociétés qui arrivent à s’en sortir ont sérié les priorités. Je ne suis pas dupe, il n’y a pas que ça ! Mais c’est déjà un bon début!

Et dans 25 ans nous se rendront compte qu’hier (aujourd’hui) était une période béni! Saisissons l’instant présent et recentrons nos priorités. Nous sommes tous plongés dans une consommation à outrance qui...

Ajouter un commentaire

 
 
Souleymane Thiam
Blog crée le 07/12/2011 Visité 634235 fois 118 Articles 3472 Commentaires 18 Abonnés

Posts recents
(SOCIÉTÉ) Avec le plastique, ça ne...riz pas
(FOOTBALL) Il faut sauver le patriote El Hadj Diouf
(POLITIQUE, SOCIETE) Y En A Marre a secoué le cocotier
(RÉSEAUX SOCIAUX) Au rendez-vous des Door Kat
(POLITQUE) Macky : 5 ans après, le maître-mot est désillusion
Commentaires recents
Les plus populaires
(AVEC BERCY) Waly Seck a pris des chemins qui vont le perdre
(LUTTE) Pluie de combats…Risque d’inondation de « mauvais argent » ?
(2e DEFAITE DE YEKINI, FIN DE CARRIERE…) On peut commencer à dire, « il a été un grand champion »...
(AMNISTIE OU GRÂCE) Karim ne perd rien, il gagne tout...
(SOCIAL) « Bonnes » même à tuer, nos sœurs dans le Golfe