Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

(DIALOGUE NATIONAL) L’audace du président, la fuite de pourfendeurs : le peuple a compris

Posté par: Souleymane Thiam| Lundi 30 mai, 2016 14:05  | Consulté 7098 fois  |  0 Réactions  |   

Le dialogue national appelé par le président de la République a connu un succès pour son ouverture. Huit heures de débat et plus de cinquante intervenants pour des échanges très intéressants. Sur des questions capitales de la vie de la Nation. Par ses acteurs principaux, du moins ceux pour qui cela a un sens. Qui n'ont donc pas boudé ou boycotté...

C'était un grand moment de la vie sénégalaise. Le samedi 28 mai 2018 a donné l’occasion de voir un raout rare, s’il a existé, dans les annales de la vie nationale. Religieux, syndicalistes, chefs coutumiers, militants de la Société Civile, leaders d'associations consuméristes, entre autres, ont accordé leurs violons pour parler de la Nation.

Tous les sujets y sont passés : terrorisme, fichier électoral, talibés, foncier, viande d'âne, retrouvailles politiques, problèmes de l'enseignement, l’appartenance partisane du ministre de l’Intérieur...La liste est bien sûr plus longue, chacun ayant voulu évoquer ses préoccupations personnelles et des questions brûlantes de l'actualité nationale. Cheikh Bamba Dièye par exemple s'est même fait prier à plusieurs reprises pour finir son speech.

Ces aspects beaucoup plus liés à la forme sont négligeables comparés à ceux de fond. A ce niveau, tous les intervenants ont fait montre d'un engagement réel pour le Sénégal et donc des intérêts des Sénégalais. A l'endroit de qui donc, les hôtes du président ont fait preuve de respect. D'un énorme respect même !

Tout le contraire des boycotteurs, qui ont eux mis plus en avant leur démarche consistant à contester au quotidien le président Macky Sall, en reléguant ainsi loin les préoccupations de ces Sénégalais qu’ils iront draguer demain en cas d’élections. A moins qu’ils ne soient réellement forts que pour alimenter les média en diatribes et non à argumenter face à celui dont ils mettent en épingle les démarches et initiatives. Mais voilà qu’ils ratent ou fuient (?) l’occasion d’aller dire à ce dernier leurs principaux reproches, comme Cheikh Tidiane Gadio, Oumar Sarr s’y sont mis avec brio.

De toute façon, avec le peuple, le jeu des politiques a fini d’être totalement compris. Ils ne peuvent plus trop tromper. Leur attitude face au lancement du dialogue national ne restera pas sans conséquences. Contre eux…

 L'auteur  Souleymane Thiam
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Souleymane Thiam
Blog crée le 07/12/2011 Visité 617882 fois 114 Articles 2855 Commentaires 15 Abonnés

Posts recents
(POLITQUE) Macky : 5 ans après, le maître-mot est désillusion
(RELIGION, SOCITÉ) Une nouvelle ère s\'ouvre à Tivaouane
(POLITIQUE) La vraie saison commence
(SOCIÉTÉ) Accidents de la circulation : explications (ir) rationnelles
(POLITIQUE) Khalifa devra toujours s\'attendre à un...Sall temps
Commentaires recents
Les plus populaires
(AVEC BERCY) Waly Seck a pris des chemins qui vont le perdre
(LUTTE) Pluie de combats…Risque d’inondation de « mauvais argent » ?
(2e DEFAITE DE YEKINI, FIN DE CARRIERE…) On peut commencer à dire, « il a été un grand champion »...
(AMNISTIE OU GRÂCE) Karim ne perd rien, il gagne tout...
(SOCIAL) « Bonnes » même à tuer, nos sœurs dans le Golfe