Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

(EDUCATION) Une région sénégalaise où on obtient plus facilement son BFEM

Posté par: Souleymane Thiam| Dimanche 16 août, 2015 11:08  | Consulté 4646 fois  |  12 Réactions  |   

Pour réussir facilement au Brevet de Fin d’Etudes Moyennes (Bfem), il faut aller passer son examen dans la région naturelle de Casamance. Sous forme de message publicitaire, cette phrase aurait certainement attiré, ou à tout le moins suscité une énorme curiosité. Tout le monde tenant à passer avec succès son examen ou voir son enfant, parent ou voisin le faire. Et à dans la région méridionale de notre pays, les chiffres parlent d’eux. Quoique, derrière il y ait des pratiques aux allures de véritable scandale.

 

Les statistiques sont simplement élogieuses cette année. Le taux de réussite révélé à la presse par l’Inspecteur d’Académie donne dans les détails Bignona 2 en tête avec 76,92%, suivent Bignona, Ziguinchor et Oussouye avec respectivement 76,85%, 68% et 57%. Pendant ce temps, partout ailleurs dans le pays, on s’est plaint des mauvais résultats enregistrés. En Casamance, on peut même se permettre de faire la fine bouche, si on sait que la moyenne générale est de 71%, moins que les 77% de 2012.

 

Un bon fonctionnement du système scolaire, des élèves intelligents et travailleurs, des enseignants dévoués à la tâche seraient à l’origine de ce beau tableau, l’on s’en féliciterait sans relâche. Mieux, l’enseignement dans cette partie du Sénégal serait même cité en exemple à suivre par toutes les autres écoles.

 

Il n’est rien de tout cela. Les raisons avancées par des acteurs du milieu peuvent même entrainer un dépit. La preuve par ces remarques échangées par des enseignants, camarades de promotion, servant à des endroits différents. « Sur 156 candidats au Bfem nous avons eu 37 d’office et 78 deuxième tour », dit le premier, l’autre de lui faire remarquer « sud dangène ay » (vous êtes forts au Sud). Son interlocuteur de renchérir : « Non du tout. Seulement c’est l’indulgence des collègues qu’on a eu ces résultats ».

 

En faisant dans une petite investigation, on comprendra vite une des racines de ce phénomène. Ici au Bfem, presque chaque enseignant arrive avec « son cas », si ce ne sont plusieurs, et sensibilise ses collègues pour y veiller, en étant indulgents pour reprendre le terme dans l’échange relaté ci-dessous. Il se raconte par exemple qu’une candidate libre, restée une dizaine d’années hors des classe, a réussi la prouesse de sortir 2e de son centre d’examen. De bonnes révisions et la maturité avec l’âge auraient pu la conduire à ce résultat, si des confidences n’étaient pas faites autour de sa relation avec un enseignant. Une opinion fortement partagée avance également une sorte de consensus pour laisser passer le maximum d’élèves,          afin de pas ajouter à la frustration de certaines populations ou être assimilé à un « obstacle à l’avancement des élèves dans leur cursus ».

 

Le constat pour bien des enseignants est qu’on a ici tout « sauf un examen ». Et, certains préfèrent même prendre tôt leurs vacances que de « participer à cette mascarade » en refusant de participer aux examens, en même que de se détourner des dividendes à gagner. Ils sont d’autant plus convaincus par leur démarche que, la suite du cursus de la plupart de ces brevetés leur donne raison. En ce sens que, ces élèves sont nombreux à être renvoyés dès la 2nd au contact d’enseignants plus intransigeants. De même, on met en exergue le paradoxe du faible taux de réussite au baccalauréat. Preuve, si encore besoin, de la déperdition.

 

Cette situation fait quand même des bienheureux, comme c’est souvent le cas, avec la prolifération d’écoles privées. La région de Ziguinchor est considérée comme celle où on trouve le plus ce genre d’établissement au Sénégal. Les promoteurs ont senti peut-être le coup des nombreuses « récupérations » possibles. Pour être des sortes d’« intermédiaires » entre les bons résultats du Bfem et ceux catastrophiques au Bac. 

 L'auteur  Souleymane Thiam
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Education, Examen, Bac, Bfem, Magouilles
Commentaires: (12)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Anonyme En Août, 2015 (23:01 PM) 0 FansN°:1
C\'est pas vrai
Anonyme En Août, 2015 (01:03 AM) 0 FansN°:2
C faux ce que vous avancez là. J\'y ai servi. Cette région a tout simplement la culture des études et le culte de la réussite. Voilà tout. Tout le monde s\'investit pour la réussite des élèves. voilà la raison de leurs bons résultats. Tu racontes des bobards.
Anonyme En Août, 2015 (09:29 AM)0 FansN°: 2422715
Si vous êtes sincère dans ce que vous dites, c\'est certainement parce que vous aviez servi en Casamance il y a longtemps. Aujourd\'hui ce que Souleymane rapporte est la triste vérité.
Anonyme En Août, 2015 (02:10 AM) 0 FansN°:3
c\'est pas vrai, y\'a moins de lutte, moins de personne malhonnete, truand nioublang tricheur, profitard, plus de bosseur, que les autres partie du senegal point \nles jeune sont des travailleurs\n
Anonyme En Août, 2015 (02:47 AM) 0 FansN°:4
bah moi s8 pas dakor! kan jè vu le titre je croyè k\'il alè parlè des menaces dont les correcteurs et les présidents de jury font face durant la période des examens!moi ki vs parle s8 professeur é jè vécu la situation! l\'ané passé jétè ds un centre ou les résultats étè catastrophiques! après proclamation des résultats du 1er tour, toute la communauté est alé vwr le président de jury la ou il logeait pour le menacer! ils ont dis k\'ils alè le tuer mystiquement si les résultats du second tour ne sont pas meilleurs que ceux du 1er tour! on n\'a voulu prendre auk1 risque alors on a laissé passer dè élèves ki ne l\'ont vrémen pas mérité! voila une réalité ki existe ds ttes les régions de la casamance! une autre raison ki fait k\'il y\'a de bons résultats ds cette region naturelle...! un nordiste ki a l\'habitude d\'entendre la casamance avk son mystique va se méfiè forcémen. un homme avertit en vaut deux!
Honneteté En Août, 2015 (10:10 AM)0 FansN°: 2420705
Monsieur le problème en est que les gens sont submergés par cette idée de mysticité,mais sachez qu\'un sort kon vous jette ne peut vous atteindre que si Dieu le désire,Dieu est tjrs avec les hommes loyaux,déchargez-vous s\'il vous plait;ce sont des idées ki ne se justifient point ki sont en train de détruire le monde!\n
MANE En Août, 2015 (10:13 AM)0 FansN°: 2420711
Vous êtes vraiment un traitre et vous ne méritez même pas la moitié de votre salaire. J\'ai vraiment honte pour vous rien qu\'à vous lire
MANE En Août, 2015 (10:14 AM)0 FansN°: 2420713
Vous êtes vraiment un traitre et vous ne méritez même pas la moitié de votre salaire. J\'ai vraiment honte pour vous rien qu\'à vous lire
Anonyme En Août, 2015 (09:36 AM) 0 FansN°:5
c\'est pas vrai !!!
Honneteté En Août, 2015 (09:54 AM) 0 FansN°:6
En tout cas je ne peux pas avancer que cé totalement vrai,car cela ne peux pas concerner la casamance dans sa totalité,mais ya des endroits ou existent cé genres de manque de responsabilité.Je suis casaçai et ce que je vai vous raconter là,je le dis en toute sincérité,au nom de Dieu;je connais 1e localité en casamance ou,avant mm que les correcteurs arrivent,les parents cotisent pour acheter un mouton ou quelque animal de ce genre pour leur accueillir,ce kié étonnant cé kon vois ces mm parents déléguer kelk1 pour expliké aux correcteurs kils doivent leur aider à ce kils aient un grand taux de réussite.Donc je peux dire k cela ne peut advenir ka cause de la naiveté et du mank de responsabilité des correcteurs.Mais ce kié valable pour la casamance est aussi valable pour toute localité du sénégal,puisk mm à l\'UCAD on y rencontre des choses nauséabondes,injustifiables rationnellement.La question ki reste d\'actualité est celle de savoir kan cela va etre remédié.
AnonymeSANNEH En Août, 2015 (15:16 PM) 0 FansN°:7
s il vous plait laissez la casamance tout tranquille avec vos putaines de paroles qui n a pas vu ce qui se passe a dakar des gens qui restent a la maison lors des examens et apres proclamation leurs reussite s affiche au premier plan d autres meme achetent les diplomes parce qu ils ont ete promis pour effectuer un voyage hors du pays parfois meme apres les examens avant la proclamation les centres d examen deviennent des parking d autos et ces gens la ils cherchent quoi la bas arretez vos betises en casamance les eleves etudient ils sont braves et serieux mais sans soutien\n
Anonyme En Août, 2015 (16:08 PM) 0 FansN°:8
Vous savez quoi, je vous aurez cru si une fois à l\'Université on me prouvait que les étudiants sudistes n\'avaient pas le niveau.A l\'université se rencontre tous les élèves issus des différents lycées du Sénégal.Qu\'une personne ose me dire que ce sont les étudiants sudistes qui peinent le plus à s\'en sortir! au sud on a pas grandit avec des ordinateur mais on dans les universités kén yabougnou! alors please si vous n\'avez rien à écrire fichez nous la paix!

Ajouter un commentaire

 
 
Souleymane Thiam
Blog crée le 07/12/2011 Visité 644066 fois 118 Articles 4180 Commentaires 19 Abonnés

Posts recents
(SOCIÉTÉ) Avec le plastique, ça ne...riz pas
(FOOTBALL) Il faut sauver le patriote El Hadj Diouf
(POLITIQUE, SOCIETE) Y En A Marre a secoué le cocotier
(RÉSEAUX SOCIAUX) Au rendez-vous des Door Kat
(POLITQUE) Macky : 5 ans après, le maître-mot est désillusion
Commentaires recents
Les plus populaires
(AVEC BERCY) Waly Seck a pris des chemins qui vont le perdre
(LUTTE) Pluie de combats…Risque d’inondation de « mauvais argent » ?
(2e DEFAITE DE YEKINI, FIN DE CARRIERE…) On peut commencer à dire, « il a été un grand champion »...
(AMNISTIE OU GRÂCE) Karim ne perd rien, il gagne tout...
(SOCIAL) « Bonnes » même à tuer, nos sœurs dans le Golfe