Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Grande bousculade pour relever le Lion

Posté par: Souleymane Thiam| Dimanche 01 mars, 2015 08:03  | Consulté 4595 fois  |  1 Réactions  |   


La place de sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal laissée vacante par Alain Giresse, en fin de contrat dans le sillage de l’élimination prématurée des Lions durant la Can 2015 en Guinée Equatoriale, suscite d’énormes convoitises. La liste est déjà longue de techniciens étrangers déclarants leur flamme au Lion sénégalais. Leurs compétences suffiront-elles à relever le Lion et à le mettre sur le chemin du succès ?

Eliminée, humiliée, décevante mais toujours attirante…Aussi paradoxaux qu’ils puissent donner l’air, ces qualificatifs peuvent bien par les temps actuels décrire la situation de l’équipe nationale de football du Sénégal.

Attendus par bon nombre de pronostics en Guinée Equatoriale à l’occasion du dernier raout footballistique continental, les Lions n’ont même pas franchi le premier tour. Ils ont fait partie des morts, avec les Bafana Bafana d’Afrique du Sud, de la poule C dite justement de la mort avant le début de la compétition. Ce, après avoir fonctionné comme une balance. Montant de façon fort satisfaisante à l’entame contre le Ghana, pour ensuite baisser de régime jusqu’à devenir méconnaissable. Au bout, une sortie peu honorable.

Et la déception de tout un peuple convaincu que 2015 allait être la bonne, pour décrocher ce titre africain qui se leur refuse depuis son existence.

L’équipe nationale sénégalaise a ainsi vécu entre espoirs et déceptions. De même qu’après chaque compétition, on fait vite d’oublier les rancœurs pour essayer de repartir du bon pied.

La ronde des prétendants

L’après Mongomo ne fait donc pas exception. Au contraire, il y a comme une façon pour de nombreux techniciens, étrangers notamment, de dire qu’avec groupe de joueurs sénégalais, sélectionnés par Giresse ou pas, on peut éviter un gâchis. En tout cas, depuis le départ du Français, il ne se passe presque pas un jour sans qu’un nouveau prétendant ne soit enregistré. Sur la liste, on trouve déjà Patrice Neveu, Paul Put, Michel Dessuyer, Giovanni Trapatonni, José Anigo, Louis Fernandez, Jean Pierre Papin, Frédéric Antonetti, Paulo Duarte. Face à cette armada d’expatriés, ils sont aussi nombreux à défendre la candidature de Aliou Cissé, le seul sénégalais en même de bien gérer l’après Giresse, quoique Lamine Dieng se fasse lui aussi entendre.

Le profil et les performances réalisés par ces différents techniciens en font de grands entraineurs peuvent faire gravir d’importants échelons aux Lions. Quoique le manque de vécu dans le football africain puisse faire figure de point faible concernant le pedigree de certains. C’est cependant le moins grave à côté du cadre dans lequel une fois retenu, le sélectionner sera mis pour produire les résultats attendus.

 

Au-delà du coach, un bon cadre

A ce niveau, ce sont les dirigeants du football qu’on attend. Les fédéraux en l’occurrence qui sont les délégataires de pouvoir du ministère des Sports et se doivent donc de dérouler les ambitions pour le football sénégalais. S’ils se targuent d’un fonctionnement général rejaillissant sur toutes sélections nationales, les A cristallisent bien plus leurs attentions et préoccupations. Seulement, les choses n’ont pas l’air d’être inscrites dans la durée, mais suivant les campagnes. Au gré desquels, un nouveau sélectionneur est nommé, un nouveau groupe constitué. Et on repart à zéro. Soit une logique de gestion non axée sur les résultats ou de gens point désireux de jouer les grands rôles.

Ce qui ne comprend guère, étant entendu que les principaux dirigeants du football sénégalais gèrent des clubs de division inférieure ou viennent du Navétanes.

 

 L'auteur  Souleymane Thiam
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Football, Fédération
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
LeSenegalaisLamda En Mars, 2015 (23:15 PM) 0 FansN°:1
Maitre augustin Senghor est l'incarnation de la médiocrité même. Dans une ancienne culture Sérerre ou diolla authentique il allait se suicidé suite à ses échec répétés de mal en pire... mais au lieu de tout cela, le bonhomme est plutot à l'aise et digére tranquillement cet état de fait...... Le Sénégal va mal à tous les niveaux .... cet échec enregistré dans le foot n'est qu'une manifestation de cela. Mr Senghor Augustin je vous respecterai que lors que vous prendrez conscience que vous est nul , nul nul et nul.

Ajouter un commentaire

 
 
Souleymane Thiam
Blog crée le 07/12/2011 Visité 641716 fois 118 Articles 3962 Commentaires 18 Abonnés

Posts recents
(SOCIÉTÉ) Avec le plastique, ça ne...riz pas
(FOOTBALL) Il faut sauver le patriote El Hadj Diouf
(POLITIQUE, SOCIETE) Y En A Marre a secoué le cocotier
(RÉSEAUX SOCIAUX) Au rendez-vous des Door Kat
(POLITQUE) Macky : 5 ans après, le maître-mot est désillusion
Commentaires recents
Les plus populaires
(AVEC BERCY) Waly Seck a pris des chemins qui vont le perdre
(LUTTE) Pluie de combats…Risque d’inondation de « mauvais argent » ?
(2e DEFAITE DE YEKINI, FIN DE CARRIERE…) On peut commencer à dire, « il a été un grand champion »...
(AMNISTIE OU GRÂCE) Karim ne perd rien, il gagne tout...
(SOCIAL) « Bonnes » même à tuer, nos sœurs dans le Golfe