News

Maroc: le futur gouvernement intégrera six partis politiques autour du PJD

Au Maroc, après plus de 5 mois d'impasse, la formation d'un nouveau gouvernement est en bonne voie. Les négociations entamées, le 21 mars, par le nouveau Premier ministre, Saad Eddine el Othmani, ont abouti à l'annonce, samedi 26 mars, d'une coalition de six partis autour du parti de la justice et du développement (PJD). Le parti islamiste a remporté, sous la houlette de l'ancien Premier ministre, Abdelilah Benkirane, les législatives d'octobre dernier...

 

Maroc: le futur gouvernement intégrera six partis politiques autour du PJD

Au Maroc, après plus de 5 mois d'impasse, la formation d'un nouveau gouvernement est en bonne voie. Les négociations entamées, le 21 mars, par le nouveau Premier ministre, Saad Eddine el Othmani, ont abouti à l'annonce, samedi 26 mars, d'une coalition de six partis autour du parti de la justice et du développement (PJD). Le parti islamiste a remporté, sous la houlette de l'ancien Premier ministre, Abdelilah Benkirane, les législatives d'octobre dernier...

 

Théâtre sénégalais : Quand les séries télévisées tuent à petit feu le spectacle scénique

En prélude à la célébration de la Journée internationale du théâtre, prévue ce lundi 27 mars, le Centre culturel Blaise Senghor a abrité, hier, une table ronde sur le thème : « Des planches aux séries télévisées : parcours atypique du théâtre sénégalais ». Ce moment de réflexion a été une occasion pour les acteurs d’attirer l’attention sur la déliquescence du spectacle sur scène au profit des séries télévisées.

 

Bilan 5 ans : " Macky Sall a sorti le Sénégal de la faillite"

«Pour la première fois dans l’histoire politique et économique de notre pays, le monde rural est au cœur des priorités. Ce qui n’a jamais été le cas depuis 57 ans d’indépendance. Quand le président Macky Sall était élu en 2012, à plus 60% des suffrages, notre pays n’allait pas très bien. Pour ne pas exagérer, je pense que le Sénégal était plus au bord de la faillite et de la banqueroute que du développement. Le président de la...

 

Braquage Edk Thiès : Le dernier membre du gang tombe

Près d’un million cinq cent mille francs avaient été emportés lors du braquage, il y a quelques semaines, de la station-service Edk Oil de Thiès. Après plusieurs arrestations, un dernier membre du gang de braqueurs a été arrêté, jeudi, par les éléments de la Brigade de recherche du commissariat central de Thiès. Il s’agit de Korka Maodo alias «Alla Indé Ka», un homme de  23 ans domicilié à Singhiou.

 

Viol : L’ado de 17 ans et l’imam « Saï-saï »

Assane Niang, 64 ans, est en prison depuis le début mars. Le navigateur à la retraite reconverti en Imam est accusé de détournement de mineure sans violence et profanation d’un lieu de culte. Sa victime : S. Guèye, une jeune fille de 17 ans, avec qui il aurait entretenu des relations sexuelles dans les toilettes de la mosquée où il dirige les prières. L’affaire a été évoquée au hier tribunal de Dakar avant d’être renvoyé à vendredi prochain...

 

Lutte contre l’excision à Kolda : Un argumentaire médical pour convaincre

« Nous n’avons jamais su que l’excision avait des conséquences sanitaires si négatives » ont témoigné les larmes aux yeux la plupart des femmes participant au forum public organisé par l’association des parlementaires européens partenaires de l’Afrique (Awepa) et la commission santé de l’assemblée nationale du Sénégal sur les mutilations génitales féminines (Mgf).

 

CAF: Pour Infantino, Les Africains Ont Voté « Pour Le Changement »

Alors qu’on croyait revoir Issa Hayatou à la tête de la CAF (Confédération Africaine de Football) pendant les quatre prochaines années, le Camerounais n’a finalement pas tenu devant le Malgache Ahmad Ahmad lors des dernières élections. A la grande surprise des observateurs du football africains. Pour le président de la Fifa, Gianni Infantino, l’ex-patron de l’instance dirigeante du foot africain a été emporté par un vote « de changement...

 

Fourniture en électricité : Le gouvernement a supporté 130 milliards de FCfa

Dans le but de permettre aux ménages sénégalais de bénéficier de l’électricité, le gouvernement a toujours accompagné la Senelec en injectant une somme de 100 milliards de FCfa à cette entreprise. Selon Aly Ngouille Ndiaye, qui a assuré l’intérim de son homologue de l’Énergie, cette baisse de 10 % sur les factures est un manque à gagner chiffré à 30 milliards de FCfa que l’État devra aussi supporter.