L’émergence du port de Dakar dépend de celle des rails (Responsable)

  • Source: : APS | Le 03 août, 2018 à 13:08:26 | Lu 4314 fois | 1 Commentaires
content_image

L’émergence du port de Dakar dépend de celle des rails (Responsable)

 L’émergence du Port autonome de Dakar dépend de celle de la ligne ferroviaire reliant la capitale sénégalaise à Bamako, estime un responsable de la société portuaire sénégalaise qui fait désormais face à une forte concurrence dans la sous-région ouest-africaine.

Le directeur général du Port autonome de Dakar, Aboubacar Sedikh Bèye, "a dit que le rail et le port vont de pair", a déclaré M. Guèye jeudi lors d’un forum tenu à Thiès (ouest) sur la relance des rails, à l’initiative de l’intersyndicale des chemins de fer.
 
Selon Atoumane Guèye, qui représentait le directeur général du PAD à ce forum, "seul le développement des chemins de fer peut départager le port de Dakar et ses concurrents sérieux" dans la sous-région, à savoir les ports de Conakry (Guinée), Nouakchott (Mauritanie), Accra (Ghana) et Lomé (Togo).
 
Sur un fret malien de 18 millions de tonnes en 2017, 3 à 4 millions étaient passés par Dakar, alors que 70% du trafic malien passe par Dakar, a-t-il noté.
 
Au rythme actuel de "5.000 à 6000 tonnes par mois", on se retrouvera avec 70.000 tonnes de marchandises convoyées dans l’année. Ce qui ne représente que 2% du tonnage qui doit passer par Dakar, a signalé M. Gaye.
 
"C’est le rail qui fait que le port n’est plus rapide, puisque 75% de ce qui partait à Bamako passaient par les rails et 25% par les camions". Or, désormais, "c’est 100% de camions, 0% de rail", a-t-il indiqué.
 
"Aujourd’hui, ce sont 350 camions qui viennent charger les marchandises maliennes au port", a-t-il poursuivi, estimant que la cadence qui doit assurer la fluidité au niveau du port ne peut être gérée par des camions. Le chargement tiré par une locomotive équivaut à celui de 35 camions de 30 tonnes, a-t-il indiqué. 
 
Partant de ce que le PSE accorde selon lui une place importante à l’émergence du port, il fait observer que "le port ne peut pas émerger si le rail n’émerge pas". 

"C’est une condamnation, on est condamné à régler le problème du rail", a-t-il dit, ajoutant que dans le plan stratégique du Port autonome, "les points essentiels doivent être réglés dans les 6 mois".
 
Ce qui devrait au moins permettre de traiter la congestion entre Dakar-Diamniadio. Pour ce faire, le Port est en train de réaliser un port sec à Diamniadio, qui devra recevoir dans un premier temps les marchandises maliennes, a signalé M. Gaye.
 
"La réhabilitation du rail est en train de se faire et le président de la République est derrière le Port pour que le rail émerge", a-t-il dit, estimant qu’avec le rail, "il n’y a pas de congestion et si ce problème est géré, fini la concurrence, puisque Dakar a deux à trois jours d’avance sur les ports concurrents".
 
Du fait de cette congestion, les navires qui faisaient du transbordement à Dakar ont tendance à se tourner vers Tanger au Maroc, a-t-il noté, le manque à gagner d’un navire qui attend de décharger sa cargaison étant estimé à 10 millions de francs CFA par jour, selon lui.

Auteur: aps - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Anonyme En Août, 2018 (14:48 PM) 0 FansN°: 1
L'AFRICAIN CONNAIT LE PROBLÈME MAIS NE TROUVERA JAMAIS LA SOLUTION. CETTE RENGAINE ON LA CONNAIS. REMETTAIT LES RAILS SUR PIED AVEC UNE NOUVELLE SOCIÉTÉ PARA PUBLIC ET LUI DOTE DE RÉEL MOYEN DE GESTION DE SON PATRIMOINE( ACQUISITION DE ENTRETIEN DES TRAINS ). ET D'ICI 2 ANS ON VERRA UN DYNAMISME SANS PRÉCÉDENT DANS LES ECHANGES. CE QUI NE FERA QUE DU BIEN A NOTRE ECONOMIE. ET ÉLOIGNER LES FRANÇAIS DE CE PROJET

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com