Saint-Louis : Entre 300 millions et 16 milliards pour réparer la brèche (expert)

  • Source: : Seneweb.com | Le 12 avril, 2016 à 18:04:36 | Lu 3290 fois | 14 Commentaires
content_image

Saint-Louis : Entre 300 millions et 16 milliards pour réparer la brèche (expert)

Coupée en octobre 2003, pour sauver la ville des inondations à Saint Louis, la flèche sableuse de la Langue de Barbarie qui sépare le fleuve de la mer nécessite une grosse enveloppe pour retrouver son état initial. Le budget avancé se situe entre 300 millions et 16 milliards de FCFA, a révélé, le lundi 11 avril, Assane Gueye, ingénieur spécialisé sur des questions qui portent sur la protection côtière, au ministre Abdoulaye Bibi Baldé. Ce dernier, en charge de l’Environnement et du Développement durable, accompagné de l’ambassadeur de l’Union européenne et des autorités administratives de Saint Louis était venu présider la cérémonie de réception de la plage reconstituée du village de Pilote Bar.
 
M. Gueye dit avoir «eu à réaliser des études pour ce projet-là. Et les différents scénarii qui sont sortis à l’issue de ces études-là montrent que les coûts varient entre 300 millions et 16 milliards de nos francs pour refaire la protection et revenir à l’état initial de la zone. Cela veut dire qu’il faut près de 16 milliards de FCFA pour refaire la brèche».
 
"On aura moins de dégâts mais..."
 
Selon l'expert, c’est un cabinet hollandais qui a mené ces études en 2015. Il a été relevé que la période la plus grave où l’on note, dans la zone, une avancée de la mer et des dégâts dans des zones côtières de Saint Louis comme Ndièbéne Gandiol se situe entre les mois de novembre et février. «Durant cette période, il y a beaucoup plus de houles. C’est là où il y a des vagues extrêmement importantes. C’est aussi là où on a effectivement ces problèmes», a-t-il souligné.
 
Cependant, il s’est réjoui de l’impact de l’engraissement (ensablement) qui s’est fait sur une distance de 600 m sur cette zone. «Ces derniers temps, je pense que la situation dans la zone s’est améliorée. De visu, il y a eu moins de dégâts cette année, compte tenu des travaux qui ont été effectués. Et j’espère que l’année prochaine, on aura aussi moins de dégâts. J’ai espoir parce que déjà il y a les travaux. Et on a vécu, durant les travaux, ces phénomènes, des houles etc. Et c’est là où on a vu que ces travaux ont été d’une aide capitale et qu’ils ont fait qu’il y a eu moins de dégâts cette année. Donc, compte tenu actuellement de l’engraissement naturel qui se fait, on peut espérer que l’année prochaine, il y aura, moins de dégâts». 
 
Bien que confiant, M. Gueye émet toutefois quelques réserves sur d'éventuelles difficultés. «On ne peut pas dire que c’est la fin des problèmes dans la zone, parce que la mer est capricieuse. Mais, on peut espérer. S’il n’y a pas de houle exceptionnelle, on pense que la chose peut être épargnée. Il faut faire des études beaucoup plus poussées. Il y a beaucoup de scénarii et plusieurs options. Je pense qu’il faut donc faire des études beaucoup plus poussées et voir les coûts, etc. Mais, il y a plusieurs solutions. On est arrivé à faire des études. On a proposé 5 options : l’engraissement ; la protection par géotube, l’enrochement etc. Il y a beaucoup de solutions. Mais, chaque solution a un coût. Il faut juste des études. Il n’y a pas que ça. Il y a des impacts environnementaux et beaucoup d’éléments qu’il faut prendre en compte», conclut l’expert.
 
Pour sa part Abdoulaye Baldé a promis qu’«au mois de novembre prochain, tout le monde va dormir incha’Allah».


Auteur: Youssoupha MINE - Seneweb.com

Articles similaires




Commentaire (9)


Deug Deug En Avril, 2016 (18:55 PM) 0 FansN°: 1
macky et son gouvernement ne dit jamais la verite.
Kaire En Avril, 2016 (20:48 PM) 0 FansN°: 2
Ce ne sont pas ces incapables du ministère de l'environnement qui vont régler ce problème

Il faut confier les études et travaux aux hollandais.Sinon Saint louis va disparaitre
Reply_author En Avril, 2016 (08:22 AM) 0 FansN°: 1
cet expert apparemment peu compétent est uniquement intéressé par l'argent de l'expertise, les solutions il ne les a pas, voir pour cela des spécialistes hollandais ou français avant la catastrophe . et mettons la fierté sénégalaise et le cerrtainisme dans un placard !!! ainsi d'ailleurs que notre racisme anti blanc
Reply_author En Avril, 2016 (09:23 AM) 0 FansN°: 1
pour moi la fouchette es assez large quand même pour un expert
Anonyme En Avril, 2016 (21:21 PM) 0 FansN°: 3
Entre 300 millions et 16 milliards de Francs CFA pour réparer la brêche : l'écart entre ces 2 chiffres montre que ce pseudo expert raconte n'importe quoi , il ne fait que du blablabla et ne connait rien au probleme !.....seuls les Belges , Français et Hollandais ont une bonne maitrise de ces travaux , reste à l'état Sénégalais à mendier des xalis pour payer les travaux
Reply_author En Avril, 2016 (08:21 AM) 0 FansN°: 1
ce sont des histoires ! l’embouchure atificielle dite "brèche" va tout simplement retrouver son profil d'équilibre, en érodant la flèche en avant et en 'engraissant' la flèche en amont, du côté de hydrobase. c'est une question de temps à la dimension géologique, mais cela se fera. le fleuve ira retrouver son embouchure naturel du côté de lompoul.toutes ces etudes et interventions ne serviront a rien et c est l argent du contribuable que l on jette a la fenetre. la commune de st louis est épargnée par le danger, et c'est la commune de gandon ui en fait les frais actuellement.
Nico En Avril, 2016 (21:49 PM) 0 FansN°: 4
Voilà ce qu'on appelle avoir une roche dans la tête. La flèche fut coupée pour sauver St-louis des eaux. On la refait avec 300 millions ou 16 milliards, un bien drôle d'expert, en feignant (?) de pas savoir que les menaces d'inondation de Saint-Louis sont toujours là. La survie, c'est savoir bien s'adapter à moindre frais. Vouloir arrêter la mer avec ses bras, pour ce cas-ci, revient à enrichir les hollandais/français/belges tout en se tirant une balle dans le pieds. Cl
Mama En Avril, 2016 (23:34 PM) 0 FansN°: 5
arrêtez ce criminel de Abdoulaye wade c'est lui l'auteur de cette brèche criminelle et puis cet expert 300 millions t 16 millards .... vraiment c'est quoi cette évaluation? il faut faire des études ... donc il s'est basé sur quoi pour blabater.

ARRETEZ CE CRIMINEL DE ABDOULAYE WADE AVANT TOUT
Iceberg En Avril, 2016 (23:37 PM) 0 FansN°: 6
Voilà encore un des legs de WADE , ce vieux singe ne nous laissé que des problèmes : aéroport de DIASSE ,SENEGAL AIR MACHIN ,cette fameuse bréche, ma wakhone wakhète et j'en passe.Il croit tout savoir tout connaître mais au fond ne sait rien du tout.L'acteur JEAN CABIN a dit : au crépuscule de ma vie j'ai su une chose :je ne savais rien du tout autre que le jour ou quelqu'un vous aime il fait trés beau. :emoshoot: 
Anonyme En Avril, 2016 (08:18 AM) 0 FansN°: 7
Il faut attendre que l'eau envahisse toutes les terres (cultivables) et en dessous du niveau de l'océan, après on prendra des décisions quand il y aura 10000 morts environ. Les experts sénégalais sont minables et incompétents. Donnons rapidement ce dossier aux hollandais ou aux Français eux ils savent. Notre fierté nous empêche de le faire évidemment car au sn n sait tout et on sait tout faire. Et puis c'est de l'ingérence de sauver les gens !!!!
Watt En Avril, 2016 (10:34 AM) 0 FansN°: 8
De toutes les façons, cela est plus tolérant que les 400 milliards prévus pour "ILLA TOUBA" !
Replabsy_author En Avril, 2016 (12:51 PM) 0 FansN°: 1
pourtant des sénégalais bon teint peuvent faire les études et réaliser les travaux. il suffit de faire appel à des ingénieurs hydrauliciens de formation pour régler le problème. le sénégal en regorge
Anonyme En Avril, 2016 (15:05 PM) 0 FansN°: 9
Venez Chez nous a l 'auberge Marie Jose a Saint-Louis (aubergemariejose.com)

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com