Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

(POLITIQUE) La vraie saison commence

Posté par: Souleymane Thiam| Mardi 14 mars, 2017 10:03  | Consulté 1419 fois  |  1 Réactions  |   

La mise aux arrêts du maire de Dakar Khalifa Sall a fini de mettre davantage de piquant à un paysage politique sénégalais chaud bouillant. Les sorties médiatiques et manœuvres indiquent l'ouverture de la véritable saison. Elle sera longue, puisque menant à la présidentielle de 2019. Deux ans donc, pleines de suspenses et de risques potentiels.

La prédiction annonçant un grand rôle pour Khalifa Sall dans les échéances politiques futures est en passe de se réaliser. Certes, l’homme est pour le moment dans une situation contraire à celle le plus attendue. Ceux qui le voyaient déjà sur la rampe d'un lancement fulgurant vers la présidentielle tant attendue de 2019 devront encore patienter un peu.

Tout est cependant loin d'être perdu. Au contraire, sa mise en détention dans l'affaire de la caisse d'avance de la mairie a fini de créer des convergences entre des leaders de l'opposition méfiants, les uns vers les autres. En somme, de faire plus bouger les choses.

La donne est sans équivoque dans l'appréciation de la presque totalité des adversaires du régime amené par Macky Sall: après Khalifa ce pourrait être chacun. Le mot d'ordre devient dès lors clair : s'organiser ou périr. Ils y sont à fond et multiplient les espaces d'échanges pour rallier le maximum de Sénégalais à leur cause. Au Sénégal ou ailleurs. Une rebuffade d'autant plus nécessaire qu'en face, l'on ne dort pas. Il leur faudra tout de même composer avec les opportunistes qui épient ces occasions, pour détourner les objectifs et régler leurs problèmes.

Tout cela fait que les deux années menant à 2019 vont être politiquement très colorées. Les adeptes vont davantage aimer les pics échangés ça et là, les pourfendeurs détester plus.

Les Xons de la honte. Les Lionceaux ont perdu la finale de la Can 2017 contre la Zambie. Deux erreurs de la défense leur ont été fatales dans ce tournoi qu'ils ont pourtant séduit au fil de leurs sorties.

Leurs performances, talents et combativité risquent pourtant d’être relégués au second plan. Pour ne retenir que cette image d'un joueur sortant quelque chose de son bas pour le mettre dans le but adversaire. L'image a fait le tour du monde et jeté le discrédit sur le football sénégalais. Duquel, bien des observateurs ne voudront désormais retenir que ce recours aux fameux xons, mystiques, connus un peu partout en Afrique. Ce n'est pas glorieux.

 L'auteur  Souleymane Thiam
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
BISMILLAH En Mars, 2017 (12:44 PM) 0 FansN°:1
"Tout cela fait que les deux années menant à 2019 vont être politiquement très colorées" au lieu de "Tout cela fait que les deux années menant à 2009 vont être politiquement très colorées"
Erreur sur la date
Merci

Ajouter un commentaire

 
 
Souleymane Thiam
Blog crée le 07/12/2011 Visité 653564 fois 118 Articles 5121 Commentaires 19 Abonnés

Posts recents
(SOCIÉTÉ) Avec le plastique, ça ne...riz pas
(FOOTBALL) Il faut sauver le patriote El Hadj Diouf
(POLITIQUE, SOCIETE) Y En A Marre a secoué le cocotier
(RÉSEAUX SOCIAUX) Au rendez-vous des Door Kat
(POLITQUE) Macky : 5 ans après, le maître-mot est désillusion
Commentaires recents
Les plus populaires
(AVEC BERCY) Waly Seck a pris des chemins qui vont le perdre
(LUTTE) Pluie de combats…Risque d’inondation de « mauvais argent » ?
(2e DEFAITE DE YEKINI, FIN DE CARRIERE…) On peut commencer à dire, « il a été un grand champion »...
(AMNISTIE OU GRÂCE) Karim ne perd rien, il gagne tout...
(SOCIAL) « Bonnes » même à tuer, nos sœurs dans le Golfe