Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

(POLITIQUE) Macky-Wade-Karim : un Trio à surveiller…

Posté par: Souleymane Thiam| Dimanche 05 juin, 2016 16:06  | Consulté 8896 fois  |  3 Réactions  |   

La décrispation est dans une phase accélérée au niveau du paysage politique sénégalais. Après la participation bien remarquée du Pds à l'ouverture du dialogue national initié par le président Macky Sall, il y a eu l'appel de ce dernier à son prédécesseur Abdoulaye Wade à l’occasion de la célébration de ses 90 ans. Pour ensuite évoquer, dans une interview, la libération très prochaine du fils Karim Wade condamné pour enrichissement illicite.

Les événements se sont vite enchaînés entre Macky et ses anciens camarades libéraux. On semble loin de l'épilogue des retrouvailles tant annoncées et de deviner ce qu’elles cachent réellement.

Que se passera-t-il entre Macky Sall et Abdoulaye Wade dans les prochaines semaines ? La question est en bonne place dans l'esprits d'analystes politiques et de simples Sénégalais. Pour les réponses cependant, bien malin celui qui les devinera, même approximativement.

Pour cause, si le jeu est clair et les enjeux énormes, il y a très peu d'acteurs, au sens de gens qui comprennent ce qui se trame. Ou, si on parlait plus crûment, à quelle sauce ils vont être « mangés ».

Outre la libération de Karim Wade, exigence fondamentale de ses partisans depuis toujours et seule réelle motivation de son père d'ex-président, on imagine mal Macky et Wade se retrouver que pour régler un problème de nostalgie. Comme le feraient deux vieux amis…Le téléphone aurait largement suffi, surtout concernant deux personnes qui n'avaient plus échangé depuis leur passation de services. Il y a quatre ans.

 

Entre temps, les relations entre leurs camps ont souvent été tendues, les échanges souvent de caniveaux, laissant ainsi l'impression d'un fossé s'élargissant un peu plus. Et des retrouvailles considérées impossibles et impensables.

Mais ça, c'était avant, comme dit la formule. Si Wade a canalisé toutes les langues pendues de ce qui reste du Pds et intimé l'ordre aux responsables de la formation de répondre au dialogue national de Macky, des garanties ont dû être compilées sur table. Idem pour le président de la République qui sait, dans le rapprochement avec les libéraux, courir le risque de s’annihiler le peuple et de semer le doute chez ses alliés.

La décrispation et un climat politique apaisé valent tous les sacrifices, peut-on dire sans risque de se tromper. Cependant, il ne faudrait pas minimiser la possibilité voire la forte probabilité d'un jeu et d'une chandelle. Le premier vaut-il la seconde ? Pour le président Sall, les secousses dans les deux partis pivots de Benno, le Ps et l'Afp, induisent l'obligation de chercher de nouveaux alliés qui ne peuvent que se recruter dans sa famille naturelle le Pds, tout ou partie. Pour le charismatique chef de ce dernier, après 26 ans d'opposition et 12 ans de pouvoir, une ambition reste à réaliser : installer les libéraux au pouvoir pendant 50 ans.

Donc, après Wade, Macky...Karim ? Honni soit qui deal voit dans le trio Macky-Wade-Karim. C'est un jeu, mais plus compliqué à déchiffrer que des échecs. Vigilance alors.

Ainsi va le Sénégal…de la politique.

 

 L'auteur  Souleymane Thiam
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (3)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Anonyme thilone En Juin, 2016 (18:44 PM) 0 FansN°:1
A la fin Macky sera le grand perdant parcequ'il fait un deal avec un serpent bien connu.J'etais son fan mais c'est tremine./
Anonyme En Juin, 2016 (23:25 PM) 0 FansN°:2
Cheikh Sylla Au Sénégal; La Nature Étatique revendique l'animation intellectuelle.
Elle pourvoit en cassation l’inoccupation de la positivité, l'animation partisane, le jugement à vide qui seront ou pas rendus.
En définitif, la richesse appartenant à l’être humain, elle ne tarit ou ne finit jamais, est le savoir.
On l'enseigne, on la distribue à chaque fois que de besoins sans affecter l’estoc emmagasiné.
Il suffit de savoir ce que l’on veut, s’y mettre résolument pour y transcender et réussir.
Donc devines si tu peux et choisis si tu l’oses ! Tu gagneras, dans la Paix.
J’appelle à la vigilance intellectuelle pour vaincre.
-=-=-=-=-=-=-==-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-
Sylla En Juin, 2016 (23:28 PM) 0 FansN°:3
Cheikh Sylla Au Sénégal; La Nature Étatique revendique l'animation intellectuelle.
Elle pourvoit en cassation l’inoccupation de la positivité, l'animation partisane, le jugement à vide qui seront ou pas rendus.
En définitif, la richesse appartenant à l’être humain, elle ne tarit ou ne finit jamais, est le savoir.
On l'enseigne, on la distribue à chaque fois que de besoins sans affecter l’estoc emmagasiné.
Il suffit de savoir ce que l’on veut, s’y mettre résolument pour y transcender et réussir.
Donc devines si tu peux et choisis si tu l’oses ! Tu gagneras, dans la Paix.
J’appelle à la vigilance intellectuelle pour vaincre.
-=-=-=-=-=-=-==-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Ajouter un commentaire

 
 
Souleymane Thiam
Blog crée le 07/12/2011 Visité 617890 fois 114 Articles 2855 Commentaires 15 Abonnés

Posts recents
(POLITQUE) Macky : 5 ans après, le maître-mot est désillusion
(RELIGION, SOCITÉ) Une nouvelle ère s\'ouvre à Tivaouane
(POLITIQUE) La vraie saison commence
(SOCIÉTÉ) Accidents de la circulation : explications (ir) rationnelles
(POLITIQUE) Khalifa devra toujours s\'attendre à un...Sall temps
Commentaires recents
Les plus populaires
(AVEC BERCY) Waly Seck a pris des chemins qui vont le perdre
(LUTTE) Pluie de combats…Risque d’inondation de « mauvais argent » ?
(2e DEFAITE DE YEKINI, FIN DE CARRIERE…) On peut commencer à dire, « il a été un grand champion »...
(AMNISTIE OU GRÂCE) Karim ne perd rien, il gagne tout...
(SOCIAL) « Bonnes » même à tuer, nos sœurs dans le Golfe