Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

(SOCIÉTÉ) Tabaski : c'est parti pour la « terreur » sur les chefs de familles

Posté par: Souleymane Thiam| Lundi 29 août, 2016 14:08  | Consulté 993 fois  |  2 Réactions  |   

La fête du sacrifice communément appelée Tabaski chez nous est célébrée dans environ trois semaines. Et déjà, la pression a fait perdre les boules à bon nombre de chefs de familles, obligés de satisfaire ou de réussir la bonne gymnastique entre les impératifs qui ont noms « habits », « condiments », « aides » et surtout « mouton ».

Ce dernier est bien évidemment le casse-tête principal de la Tabaski. Dakar et plusieurs villes du pays ont déjà bien de leurs artères transformées en foirails, avec des moutons aussi beaux que dodus. Intouchables cependant pour la plupart par la bourse du Sénégalais moyen, à cause de leurs prix exorbitants. Leur présence envahissante en rajoute au stress habituel des chefs de familles sénégalais. Et pour ne rien arranger, voilà que les autorités se montrent sceptiques quant à un approvisionnement suffisant du marché. « Ce n'est pas évident d'avoir 750000 moutons », avait déjà averti le ministre de l'Elevage Aminata Mbengue Ndiaye. Elle a corsé son scepticisme après une visite à Kahone pour constater00 un déficit de plus de 6000 têtes. « Il n'y a ici que quelque 1500 moutons contre plus de 8000 à pareille époque l'année dernière. Je rentrais toujours de ce séjour rassurée et prompte à déclarer à la presse que tout le monde aura son mouton. Ce n'est pas le cas cette fois », a confié Mme le ministre à la radio Rfm.

Le propos est on ne plus clair quant à ce qui pourrait se passer lors de la Tabaski 2016. De l'inquiétude chez bien des chefs de famille....

Pour qui, un autre grand souci sera l'incompréhension des proches, des épouses particulièrement concernant. Pour exemple, un parmi d'innombrables, Internet s'est marré ces derniers jours du souci d'un père de famille ne disposant que d'un budget de 200 mille CFA pour toutes ses dépenses de Tabaski mais voilà que Mme lui exige des cheveux naturels, sinon ce sera le divorce.

Pour ce chef de famille comme bien d'autres, la solution risque de passer par un endettement. Ce que les banques notamment comprennent si bien qui, à l’occasion, déroulent des propositions de facilitation de crédits. C'est aussi le cas pendant l'ouverture des classes, autre évènement à dépenses qui se profile à l'horizon.

Autant dire, plus de « terreur » pour les chefs de familles, qui après les dépenses feront face aux payements. Une pression chassant une autre, comme dans un cercle vicieux. Un cercle social de terreur…

 L'auteur  Souleymane Thiam
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (2)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Anonyme En Avril, 2017 (08:49 AM) 0 FansN°:1
1234
Anonyme En Avril, 2017 (08:49 AM) 0 FansN°:2
1234

Ajouter un commentaire

 
 
Souleymane Thiam
Blog crée le 07/12/2011 Visité 653558 fois 118 Articles 5121 Commentaires 19 Abonnés

Posts recents
(SOCIÉTÉ) Avec le plastique, ça ne...riz pas
(FOOTBALL) Il faut sauver le patriote El Hadj Diouf
(POLITIQUE, SOCIETE) Y En A Marre a secoué le cocotier
(RÉSEAUX SOCIAUX) Au rendez-vous des Door Kat
(POLITQUE) Macky : 5 ans après, le maître-mot est désillusion
Commentaires recents
Les plus populaires
(AVEC BERCY) Waly Seck a pris des chemins qui vont le perdre
(LUTTE) Pluie de combats…Risque d’inondation de « mauvais argent » ?
(2e DEFAITE DE YEKINI, FIN DE CARRIERE…) On peut commencer à dire, « il a été un grand champion »...
(AMNISTIE OU GRÂCE) Karim ne perd rien, il gagne tout...
(SOCIAL) « Bonnes » même à tuer, nos sœurs dans le Golfe