Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

STROMAE, une chance…pour la lutte sénégalaise

Posté par: Souleymane Thiam| Dimanche 17 mai, 2015 08:05  | Consulté 5637 fois  |  1 Réactions  |   


Le public sénégalais a été nombreux à faire le déplacement au Monument de la Renaissance Africaine pour communier et vivre en direct leur amour de la musique du jeune belgo-rwandais Stromae. Lequel, après sa prestation réussie, a démontré sa passion pour la lutte sénégalaise sur une plage de la Petite Côte en nguimb et esquissant des pas de baaks. Une célébrité planétaire éprise du « sport de chez nous », une chance ? Surement…

 

Stromae a offert à la presse sénégalaise de quoi jouer aux prolongations de son passage à Dakar. Outre le spectacle marquant l’entame de sa tournée africaine, l’auteur de « papaoutai » a fait parler de lui pour sa partie de délassement à Saly. Une occasion de montrer que si les Sénégalais aimaient tant sa musique, lui trouvait génial leur sport le plus populaire. Au point de ne pas résister au plaisir d’entrer dans la peau de ses acteurs, le temps d’une séance de démonstration. Les images ont déchainé les commentateurs du Net notamment.

 

Evidemment et en juger par la foule d’expatriés remarquée sur les gradins de nos stades lors de grands combats ou le rush pendant les rares galas organisés en Europe, la lutte sénégalaise a fini d’intéresser au-delà de nos frontières.

 

Le plus qu’apporte Stromae, parce qu’il y en a un et pas des moindre, est lié à son statut de célébrité, mondialement reconnue. Ses faits et gestes étant suivis de près voire épiés et imités, il est fort à parier qu’en montrant un intérêt pour la lutte sénégalaise, celle-ci va susciter davantage de curiosité à travers le monde.

 

Stromae une chance pour la lutte sénégalaise ? On peut bien répondre par l’affirmative. Pour ensuite espérer voire prier que l’envie vienne au Belge d’origine rwandaise de sampler par exemple des baaks dans sa musique ou de faire un duo avec une des voix des arènes, comme l’ont réussi si succulemment Fadda et Ndongo de Daara J Family avec la famille de Yandé Codou pour le tournoi TNT de Excaf Telecoms. On en serait alors à un tour du monde de la lutte sénégalaise, que les gens viendraient de partout voir ou inviteraient ses acteurs pour des séances à Londres, Paris, New York, Pékin, Tokyo, Sydney, Rio.

 

En attendant, il serait intelligent, si ce n’est opportuniste, de se pencher sur les chemins et schémas susceptibles de faire profiter le plus largement possible à notre pays de cette passion, fut-elle juste circonstancielle, de Stromae pour la lutte. Surtout qu’il s’agit d’un aspect important de notre vie culturelle avec de réels potentiels économiques, via le tourisme notamment. 

 L'auteur  Souleymane Thiam
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: STROMAE, Lutte, Tournée
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Cheikh gueye En Juin, 2015 (16:48 PM) 0 FansN°:1
félicitation pour votre analyse pertinente, c vrai que du point de vu culturelle,pourquoi pas l\'industrialisation de ce volet? vous apportez là une solution qui peut en effet peut bel et bien contribuer a l\'économie du pays.

Ajouter un commentaire

 
 
Souleymane Thiam
Blog crée le 07/12/2011 Visité 636821 fois 118 Articles 3681 Commentaires 18 Abonnés

Posts recents
(SOCIÉTÉ) Avec le plastique, ça ne...riz pas
(FOOTBALL) Il faut sauver le patriote El Hadj Diouf
(POLITIQUE, SOCIETE) Y En A Marre a secoué le cocotier
(RÉSEAUX SOCIAUX) Au rendez-vous des Door Kat
(POLITQUE) Macky : 5 ans après, le maître-mot est désillusion
Commentaires recents
Les plus populaires
(AVEC BERCY) Waly Seck a pris des chemins qui vont le perdre
(LUTTE) Pluie de combats…Risque d’inondation de « mauvais argent » ?
(2e DEFAITE DE YEKINI, FIN DE CARRIERE…) On peut commencer à dire, « il a été un grand champion »...
(AMNISTIE OU GRÂCE) Karim ne perd rien, il gagne tout...
(SOCIAL) « Bonnes » même à tuer, nos sœurs dans le Golfe